Isaa

 

Autodidacte, depuis 25 ans je sculpte la matiere (terre, platre, ciment, papier) en parallèle de mon activité d’aide soignante. Pour moi, c'est une évidence et une complémentarité. Mes mains ont besoin de se rassembler  pour créer du sens et du lien. Je dirais même que c'est une urgence de prendre soins de nos rapports au monde, recréer une unité. 

 

C’est autour du corps, de l'humain que mon travail se concentre. Et l'argile a joué un rôle essentiel dans cette recherche du corps, car la terre est un catalyseur de mémoire. Le modelage permet de saisir sur la matière les émotions que je porte ainsi que celles que la terre recèle en elle-même. La spontanéité du geste, l’urgence et l’immédiateté de l’action permet de saisir ses remanences. 

Des corps en dérive jouant les équilibristes à la fois puissants et fragiles symbolisant notre fuite en avant. Des portraits et visages interrogeant notre identité. Des dormeurs paisibles qui préparent nos rêves et nos cauchemars. Des métamorphoses issues de notre confrontation au monde extérieur. 

 

Mes derniers travaux sont des installations en papier de soie, qui interrogent notre rapport à l'océan, au départ, à la migration... 

Que nous dit l'océan ?

Si ce n'est de nous rappeler, à chaque vague, à chaque tempête, tous les rêves et tous les espoirs enfuis, engloutis, perdus, fragiles ... 


 

 

ISAA Isabelle Allain