Isaa

 

Autodidacte, je travaille la matière (terre, plâtre, ciment…) en parallèle de mon activité d’aide- soignante. C’est pour moi une évidence, une complémentarité.

Les émotions, paroles, sentiments, les impuissances, souffrances, partages que je vis chaque jour, je dois par mes sens et mes mains en rendre compte, les transfigurer en acte et en forme dans la matière, c'est une nécessité.

Dans cette recherche, la terre joue un rôle essentiel, elle fait appel à mes sens tactiles, visuels. La terre est un catalyseur de mémoire. Elle aspire tout, comme un buvard, les faits et les gestes, leurs intentions ; par-delà elle, cette matière, des émotions émanent.

Pour les saisir, émotions que je porte, celles que la terre révèle et recèle, je tente de les surprendre dans la spontanéité du geste, dans l’urgence et l’immédiateté de l’action.

C’est autour de l'humain que mon travail se concentre :

Des corps en dérive jouant les équilibristes à la fois puissants et fragiles symbolisant notre fuite en avant...

Des portraits et visages interrogeant notre identité...

Des dormeurs paisibles qui préparent nos rêves et nos cauchemars...

 

 

Isaa